WINE IN PARIS

Pour tous les amoureux du vin qui sont sans cesse à la recherche de bonnes adresses pour remplir leur verre et partager leur passion

08 février 2011

Une cigale n'est jamais vraiment à sec

Le début du mois de février signe le commencement d’une période de disette pécuniaire intense : je suis à sec.

C’est sans doute le prix à payer lorsque l’on a arrosé sans compter les boutiques parisiennes. Je ne plaisante pas, je crois que tout a commencé lorsque j’ai butté maladroitement dans la magnum de Don Paolo prévu pour le dîner, et que, dans un fracas terrible, j’ai recréé en un instant la mer rouge au milieu de la si jolie boutique Bimba & Lola.

Le fait d’avoir répandu un parfum d’ambiance aromatisé à l’Aglianico aurait pu me rendr e sympathique, mais à les regarder s’affoler, éponger, et jurer, j’ai vite compris que j’allais plutôt devoir me faire pardonner. J’ai donc fait une analogie douteuse entre soldes et Gold (que je n’ai pas évidemment) et je suis partie les bras bien plus chargés qu’à mon arrivée.

Je crois que là, j’ai réalisé : je suis à sec. Mon magnum s’est évaporé, mon compte en banque aussi et ma crédibilité avec...

La sonnerie de mon téléphone retentit, un mauvais plan n’arrivant jamais seul, le dîner de ce soir est annulé. Finalement, rendez-vous à 20h20 aux Abbesses. A 20h20 ? Quel horaire étrangement précis…

Je devais en fait avoir la tête tournée par les effluves du nectar italien car j’ai compris en arrivant rue Joseph de Maistre que Vingt heures Vin n’était autre que le nom du bar où nous allions sans doute oublier que nous avions fait les cigales tout l’hiver.

cigale

Je confirme ! Accueillies chaleureusement par le maître des lieux, j’emboîte le pas de mon amie à la crinière de lionne en direction de la petite table qui nous attend. J’en profite pour commencer à saliver : des assiettes de charcuteries, des camembert rôti au miel, des Mont d’Or crémeux et dorés... L’appétit toque à la porte et je lui ouvre sans plus attendre.

Pour le choix du vin, j’écoute consciencieusement les conseils avisés de cet ancien informaticien qui a abandonné les ordinateurs (on le comprend !) pour s’adonner à sa passion : le vin. Fou d’amour pour le Languedoc, ou encore inconditionnel du Rhône, il nous vante avec talent le mérite de ses cuvées. Finalement, l’assiette de charcuterie qui arrive nous souffle discrètement à l’oreille qu’elle se marierait bien avec ce beau Morgon de Jean Paul Brun. Pas folle l'assiette ! On retrouve un nez délicat, des arômes fruités et une belle structure. C’est droit et joliment fait, nous sommes ravies et gloussons avec satisfaction en pensant à ce que notre copine la fourmi est en train de manquer.

Et puis, l’avantage ici, c’est que l’on n’est jamais à sec. Finalement La Fontaine racontait vraiment n’importe quoi, c’est drôlement plus sympa d’être une cigale et de profiter d’un petit Beaujolais de Brun au Vingt heures Vin.

Le Vingt heures Vin

15 - 17 rue Joseph de Maistre - 75018 Paris

09 54 66 50 67

 

Posté par WINEinPARIS à 20:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    M E R C I

    Écriture et style toujours impeccables, c'est vraiment un plaisir de te lire surtout lorsqu'il s'agit du Vingt heures vin.
    Un seul mot : Merci
    En espérant te compter à nouveau parmi nous très bientôt.
    Alex - Vingt heures vin

    Posté par Alex, 09 février 2011 à 18:24
  • Jean-Paul Brun est l'un des cinq meilleurs du Beaujolais, en plus d'être un type calme et détendu. Et le 20 H 20 (du vin, du H et du vin), très cool endroit.

    http://bonvivantetplus.blogspot.com/

    Posté par nicolas de rouyn, 12 février 2011 à 17:02
  • J'ai trouvé un endroit pour aller tomber amoureuse ce soir Alex... un vin à me présenter ? J'ai besoin d'une rencontre fraîche, plutôt jeune mais avec du caractère !

    Posté par Vicky Wine, 30 mars 2011 à 20:03

Poster un commentaire







RETROUVEZ LES VINS DE WINE IN PARIS
WINE in WEB
Catégories
Tags