WINE IN PARIS

Pour tous les amoureux du vin qui sont sans cesse à la recherche de bonnes adresses pour remplir leur verre et partager leur passion

27 novembre 2011

Echasses et Echezeaux

« Pas de nouvelle, bonne nouvelle » : Optimisme.

« Pas de nouvelle… pas de nouvelle » : Pragmatisme.

Et, dans certaines histoires, le pragmatisme est bien plus à propos, à mon grand dam.

J’étais certaine qu’il appellerait. Les yeux brillants, les mains prêtent à bondir sur mon téléphone. J’étais certaine qu’il enverrait ne serait-ce qu’un texto ridiculement bref. Mais rien. Le néant. Mon optimisme biaisé me dicte de rassurantes réponses : il n’a pas écrit parce qu’il n’avait pas le temps, il n’a pas écrit parce qu’il était trop intimidé… ou bien… il n’a pas écrit car il était dans l’avion, car son portable n’avait plus de batterie, parce qu’on lui a volé mon numéro, parce qu’il s’est fait enlever par une tribu de nains révolutionnaires

Quoi ? On ne sait jamais ? Mais le temps est venu d’arrêter de lui trouver des excuses saugrenues et d’ouvrir mes yeux d’aveugle énamourée : il n’a pas écrit parce qu’il n’avait pas envie. « Pas de nouvelle… pas de nouvelle ». Un point c’est tout.

Cette évidence a un goût amer. Je rumine. Et ruminer ne met personne à son avantage car prendre un air bovin n’a jamais fait revenir un homme. Je change donc de perspective pour retrouver le sourire. Je fais fi de cet homme-là ! Il peut bien se dépatouiller tranquillement avec ses nains et son portable déchargé, ce soir je vais au gala des sommeliers.*

Je sens que je vais tomber dans une démesure scintillante…  J’enfile ma robe, que j’épingle habilement pour la cintrer légèrement, je sors religieusement, presque comme si j’avais affaire au Saint Sacrement, ma (seule et unique) paire de Jimmy Choo. Après l'avoir longuement observée, je faufile enfin mes pieds dans ces magnifiques échasses.

112quietgfa_large_1

Je suis maintenant suffisamment chic, et suffisamment grande pour me présenter chez Frédéric Anton, au Pré Catelan, et commencer à rêver… L’entrée en matière se fait avec une dégustation des cuvées Blanc de Blancs des plus grandes maisons de Champagne où Delamotte, Ruinart et Billecart tirent leur épingle du jeu.

Ensuite, tout devient féérique. Les prouesses de Frédéric nous bluffent. Coquilles Saint-Jacques grillées, petit oignon nouveau, raviole de homard, caviar, jarret de veau, fromages affinées. De la finesse à chaque bouchée ! Je me dandine discrètement sur ma chaise… peut-être n’aurais-je pas dû cintrer autant ma robe.

Les bouteilles se suivent, toutes plus subliment les unes que les autres, d’un saké au riz ultra poli, en passant par les joyaux des maisons Mann en Alsace, Perrin à Châteauneuf et j’en passe, tout n’est que merveille.

L’avantage d’être à un gala de sommeliers, c’est que l’on a tout intérêt à observer et écouter, personne ne vous demande d’avoir l’air de vous y connaître. Il s’agit d’acquiescer avec grâce lorsque Olivier Poussier vous présente le vin japonais (et oui !) qui va vous être servi. Un exercice difficile, lorsque la sadique épingle qui cintre votre robe s’amuse à vous piquer le haut des reins.

Puis, chacun retient son souffle. Les serveurs voguent entre les tables, avec au bout de leur bras une bouteille d’Echezaux 2000 du Domaine de la Romanée-Conti. A cet instant je me dis que je suis vraiment très bien dans mes pompes. Mon visage survole le verre pour y attraper les senteurs qui se dégagent. J’ose à peine tremper mes lèvres dans le sublime Pinot Noir… Et si cela ne me faisait rien ?  

Mes craintes sont vite balayées, je me délecte en découvrant ce rare joyau... Ca ne se raconte pas... Ainsi, j’oublie l’homme aux nains révoltés… certes, pas de nouvelle, pas de nouvelle…  mais à belles échasses, bel Echezeaux.

Pré Catelan 

Route Suresnes
Bois de Boulogne - 75016 Paris
01 44 14 41 14


* Cette histoire est racontée à posteriori, le gala ayant eu lieu le 9 octobre.

 

Posté par WINEinPARIS à 19:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    J adore ..
    Tu as un regard très différent ,
    Écheveau 2000 de la DRC , si rare , 10 cl dans le verre , on peut à peine se délecter ..90/100 ( Parker) décevant pour 4000€ pour 6 bt !!
    Comment as tu trouve le vin rouge japonais ???
    Demain dégustation du millésime 2008 de la DRC chez grains nobles . Seras tu la ???

    Posté par Nicolasdeparis, 29 novembre 2011 à 15:31

Poster un commentaire







RETROUVEZ LES VINS DE WINE IN PARIS
WINE in WEB
Catégories
Tags