WINE IN PARIS

Pour tous les amoureux du vin qui sont sans cesse à la recherche de bonnes adresses pour remplir leur verre et partager leur passion

07 juin 2010

Envie de fraise?

Rassurez-vous, je ne pense pas être enceinte… Je ne suis pas non plus en train de faire anxieusement les cents pas devant la pharmacie du quartier en me demandant si je dois, oui ou non, acheter le Clear Blue qui révèlerait cette lourde vérité. Malheureusement, je n’ai pas le ventre plat pour autant, mais, c’est certain, cette envie de fraise ne découle pas d’une grossesse inattendue mais plutôt d’une gourmandise désinhibée !

Imaginez une pâtisserie de luxe, des créations culinaires tout de glaçage vêtues, de douces fraises juteuses cuisinées, réalisées avec passion et savoir. D’ores et déjà, vos papilles sont en ébullition…  Mais alors… Ajoutez à cela un champagne Bollinger Rosé, élégant, aromatique et fruité. Vous plongez dans sa belle robe saumonée, vous êtes délicieusement chatouillé par la finesse de ses bulles et vos sens sont attisés par le croquant de ses fruits. C’est évident, c’est une chance inouïe, je ne suis pas enceinte ! Férocement donc, je tends un bras vers une coupe de ce champagne d’exception tandis que l’autre s’empare d’une bouchée exquise, « aphrodisiaquement » chocolatée, divinement fruitée !

67442_femme_enceinte__2_

L’idée ? Créer une rencontre magique au sommet du goût.

La solution ? Faire une commande irréfléchie de Champagne Bollinger Rosé, voler vers le marchand de fruits du coin pour y acheter un kilo de fraise, ou bien encore se plonger dans un vieux livre de cuisine ou un blog de recettes à la mode pour créer une explosion de saveurs. 

L’autre solution ? Filer chez Hugo et Victor et découvrir les accords mets et vins qu’ils dégottent pour vous. A chaque pâtisserie créative, son vin attitré, savamment choisi par Frédéric Beal, spécialiste des vins anciens et rares. 

La solution ultime ? Epouser Hugues Pouget, prendre Frédéric Beal comme amant ou bien encore prier pour que Jérôme Philipon ait un fils…

A vos risques et périls, mesdames, à trop toucher la perfection des bulles et des gourmandises, nous pourrions y prendre dangereusement goût et subir une envie de fraise pendant neuf mois durant pourrait s'avérer difficilement tolérable!

 


DOS_PRESSE_BOLLINGER_H_V__P1

Hugo et Victor                                          Champagne Bollinger

40 boulevard Raspail - Paris VII                     www.champagne-bollinger.com

 


 

Posté par WINEinPARIS à 21:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Fraises ou pas, le Bol rosé se suffit à lui-même. Non ?

    Posté par Michel Smith, 17 juin 2010 à 08:24

Poster un commentaire







RETROUVEZ LES VINS DE WINE IN PARIS
WINE in WEB
Catégories
Tags