WINE IN PARIS

Pour tous les amoureux du vin qui sont sans cesse à la recherche de bonnes adresses pour remplir leur verre et partager leur passion

25 mars 2010

Essai transformé, et si on trinquait ?

Samedi dernier, en sortant dans la rue, je constate qu’une certaine effervescence plane dans l’air. Je ne m’explique pas très bien pourquoi le bar du coin est déjà surpeuplé d’hommes habillés en blanc et rouge, une pinte à la main à deux heures de l’après-midi, mais, sans  trop chercher à comprendre, je continue mon chemin et profite joyeusement de l’arrivée du printemps.

Ce n’est qu’au moment du déjeuner, assise sur une agréable terrasse de la rue des Abbesses, que je réussis à mettre le doigt sur la raison de cet état d’agitation masculine. En effet, depuis cinq minutes déjà, l’ami qui m’accompagne, zieutant sans la moindre discrétion le journal L’Equipe de son voisin, finit pas lui demander : « C’est à quelle heure le match ? » Bingo ! Tout s’éclaire, le moindre doute est effacé, ce soir le XV de France va encore faire des siennes.

gros_ballon_rugby

Impossible de prévoir une soirée avec une équipe du sexe opposé sous peine de se retrouver dans un bar envahit de bières et de supporters déchainés. C’est pourquoi, le soir venu, je pars avec une chère amie à la recherche du bar parfait en ce genre de circonstance. On m’a parlé de cet endroit, la Trinquette, un bar à vin du Sud monté par trois copains qui ne se font pas prier pour sortir exceptionnellement un écran plat les soirs de match. Le mélange idéal pour nous : l’assurance d’avoir de l’animation, de boire de bons verres de vin et de pouvoir garder un œil attentif sur les cuisses musclées de Morgan Parra. Je m’accoude donc au bar, et balade un œil amusé dans la pièce. Dans ce bistrot directement arrivé du Languedoc, nos trois compères n’ont pas hésité à s’investir dans la déco : des barriques en guise de table, des tabourets de bar fabriqués à partir de sièges de tracteur et un trompe l’œil sur le mur représentant une cuve en ciment. Rien n’est laissé au hasard. D’ailleurs, en ce qui concerne les mets et les vins, lorsque l’on regarde la carte, on comprend la passion de ces jeunes gens pour leur terroir : entre la tapenade à base d’olives « Lucques », la charcuterie arrivée directement d’Aveyron et la saucisse sèche de porc noir gascon, nous commençons à avoir l’eau à la bouche. Nous sommes sur le point de craquer pour la suggestion des trinqueurs* quand, tout à coup, la salle en émoi se lève dans un cri de stupeur… L’essai est transformé ! 

Je regarde attentivement le score, la France mène, il est temps de prendre un verre. Je m’empare de la carte et je suis surprise de voir qu’ici, elle n’est pas présentée par appellations, mais par thèmes ! Rendez vous galant… non pas vraiment ; Entre mecs au coin du bar… cela doit être le cas de nos voisins sur le zinc ; Moral en berne… sans doute d’ici peu s’ils ne nous abordent pas… Finalement, nous penchons plutôt pour Entre copines, pour une soirée Ragot. Nous demandons donc au charmant serveur de nous régaler avec un vin ensoleillé, et c’est tout en gardant un œil rivé sur l’écran, qu’il verse dans nos verres une Syrah 2008 de la cave Anne de Joyeuse, un vin léger et poivré, très agréable à boire. La carte est en effet très bien fournie : seize vignerons sont référencés pour nous faire découvrir le vignoble languedocien. La vedette est La Pompadour de Castelmaure, un vin soyeux et équilibré de Corbières, mais on peut également craquer pour la Porte du Ciel du Château de la Négly si le portefeuille vous en dit ! 

Quelques verres plus tard, le XV de France l’a emporté, il est temps de continuer la soirée. Malgré les œillades enjôleuses faites au serveur, nous n’avons pu obtenir un verre offert… pas très "sport" vous me l’accorderez quand deux jeunes filles se donnent tant de mal pour s’intéresser au ballon ovale ! Nous filons donc vers d’autres aventures, une bouteille de Bulle de Blanquette, pétillante et briochée, sous le bras, ne rêvant qu’à une chose… Les Dieux du Stade sous le soleil du Midi !

 

logo_web_adresse

67, rue des Gravilliers – 75003 Paris

01 52 07 80 60

Horaires d’ouverture : De 11h à 14h30 et de 18h à 2h (sauf dimanche et lundi)

 

* Ce soir-là : Banyuls et Roquefort


Posté par WINEinPARIS à 17:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Entrechoquons ces ballons

    Décidément le vin et le sport.. c'est le cocktail parfait! On le boit quand ce ballon? VW

    Posté par Vicky Wine, 29 mars 2010 à 11:43

Poster un commentaire







RETROUVEZ LES VINS DE WINE IN PARIS
WINE in WEB
Catégories
Tags