WINE IN PARIS

Pour tous les amoureux du vin qui sont sans cesse à la recherche de bonnes adresses pour remplir leur verre et partager leur passion

24 février 2011

Des mythes à déguster, têtes brûlées et pieds gelés

C'est fou, ça fait trois jours de suite que je passe Carrefour de l’Odéon, et ça ne  désemplit toujours pas. Je zieute les gens assis au Comptoir du Relais, les genoux recouverts d'un plaid rouge bien chaud et le haut du crâne embrasés par la chaleur qui émane des brûleurs. Quelle drôle d'idée d'être un fumeur!

De l’autre côté de la rue, se dresse la boutique LMDW*, et je piaille en imaginant tous les trésors dont elle regorge. Des whiskies très pointus, de spiritueux de tous horizons… il y a même de la Vodka bio produite à base de Quinoa. A l’ère du tofu et du boulgour, et maintenant que les brûleurs, décrétés totalement anti-écolo, vont être éradiqués de nos trottoirs parisiens, je me dis que c’est sans doute donner un vert coup de main à la planète que de boire une Vodka Fair Trade. Cependant, on ne m’ôtera pas de l’esprit que nous n’aurions pas été si mal dans les années « Mad Men » à se servir un bon whisky en fumant des cigarettes sans filtres bien au sec dans un vaste bureau.

Parler de spiritueux, ça réchauffe les esprits mais pas les pieds. Alors ces plaids rouges finissent par attirer toute mon attention…. Je me nicherais bien au Comptoir du Relais en fin de compte !

plaid_franges_rouge_bamba_9827081

Et c’est là que j’ai été une sacrée veinarde. Pour tout vous dire, je connais quelqu’un qui connait quelqu'un, qui lui même connaissait quelqu'un qui avait également été drôlement chanceux de se retrouver assis aux côtés de Camdeborde pendant un vol long courrier. Comme quoi, avoir ses entrées n’est finalement qu’une hasardeuse affaire.

Aussi simple qu’une place arbitrairement choisie dans un avion, je suis arrivée devant de savoureux œufs à la truffe et j’ai dégusté mon premier Dagueneau. L’heureux élu, Paradoxe 2003 : une très belle fraîcheur, de beaux arômes fruités et un savoir-faire indéniable. Une agréable première approche pour un mythe pareil. Mais on m’a glissé dans le creux de l’oreille que cette bouteille n’était pas la plus typique, ni du style de l’artiste, ni de l’appellation Pouilly-Fumé. Je me résigne, il me faudra donc une deuxième approche !

Mais enfin, une fois partis sur le thème des vignerons qui sont au ciel, nous avons poursuivi avec un Morgon nature de Marcel Lapierre, un précurseur dans son domaine. C’est fruité, rond, subtilement épicé et incroyablement bien fait. C’est pourquoi, le beau magnum, le goulot recouvert de cire, a disparu aussi vite qu’il était arrivé.

Après parmentier de queues de bœuf, pigeon rôti et dodine de canard... je ne peux m empêcher… un Saint Marcellin, coulant, merveilleux ! Qui peut résister ? On me regarde comme si j’étais folle, ce qui n’est pas totalement faux quand on sait que ma ceinture me serre et me lacère les côtes, mais ce n’est pas tous les jours que l’on peut témoigner une reconnaissance posthume à des grands vignerons de ce siècle en se régalant à la table d’Yves Camdeborde.

Alors finalement je comprends ces gens, les pieds gelés, les genoux camouflés et la tête brûlée qui se pressent Carrefour de l’Odéon. La justification est simple… de délicieux mets à savourer et des mythes à déguster !

Comptoir du Relais

9 Carrefour de l’Odéon – 75006 Paris

01 43 29 12 05

*LMDV = La Maison du Whisky. Je vous le dis car c’est toujours très chic de connaître l’acronyme

 

Posté par WINEinPARIS à 00:56 - Bars/ Restaurants - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire







RETROUVEZ LES VINS DE WINE IN PARIS
WINE in WEB
Catégories
Tags