WINE IN PARIS

Pour tous les amoureux du vin qui sont sans cesse à la recherche de bonnes adresses pour remplir leur verre et partager leur passion

26 février 2012

Casanova, qui es-tu?

Regardez bien autour de vous : il n’y pas une de vos amies qui ne soient tombées sur un tortionnaire de cœur, un catcheur des sentiments ou un guillotineur d’émotions. Naturellement, les questions s’amoncellent dans votre esprit, dont une qui prend tout particulièrement le pas sur les autres… Enonçons-la, sentencieusement si possible, car il paraît que c’est l’attitude à adopter pour paraître crédible. Il n’y a qu’à voir les candidats à la présidentielle. 

« Mesdames, Messieurs… je vous pose la question :

Casanova s’est-il réincarné ? Cloné ? Dédoublé ? ou pire encore… Reproduit ?  La réponse est OUI, les faits sont LA. »

Petit tour d’horizon des camarades au cœur brisé : Elle, il ne l’a jamais rappelé. Elle, il part aux îles Galapagos avec sa meilleure amie. Elle, il ne s’est toujours pas décidé à quitter sa femme. Quant à elle, il n’a pas daigné tourner la tête pour la regarder avant de claquer la porte de l’appartement à tout jamais… La peur de la solitude, du froid, du torticolis ? Non, je miserais volontiers sur le syndrome « Casanova ».

Accordons-nous pour dire qu’une question d’une telle envergure nécessite d’aller de discussions en digressions et retourner le problème dans tous les sens pour essayer de comprendre les causes d’une telle épidémie de Casanovisme.

1379_VDF CASANOVA 08

Mieux vaut faire fructifier notre pensée dans un agréable bistrot, tenu par deux jeunes et jolies femmes, où l’ambiance cosie et la déco boisée nourrirra notre réflexion.

Première étape, exorcisons. Elle plante nonchalamment son tire-bouchon dans le liège qui enferme ce vin produit en Languedoc. Elle le tortille et l’entortille avant de l’extirper avec poigne et adresse. Le liquide, dense et grenat, affublé du même patronyme que notre ennemi du jour, sera notre poupée vaudou. Casanova, nous t’aurons !

Il faut dire qu’au rythme où l’on dévore notre joue de bœuf accompagnée, de sa purée de patate douce, le Casanova du Mas de Martin tarit à vue d’oeil. Il y a de la matière, une palette aromatique étonnante (fruits frais, épices…), le vin est caressant, et, une fois de plus, il nous fait tressaillir de  gourmandise.

Les théories sur le Casanovisme vont bon train, chacun y allant de sa petite hypothèse sur la capillarité des vaisseaux du cerveau masculin, que manifestement, nous ne saisissons pas.

Alors, pour finir, « j’espère que vous n’avez rien compris. Mais vous, c’est parce que vous avez compris que vous n’avez rien compris  que vous allez gagner beaucoup ! »* Oui ! Vous allez arrêter de chercher l’antidote, arrêter de vouloir percer à jour Casanova Jr, Casanova 2.0, DoubleCasanova, et tous les autres. Avouez-que vous n’avez rien compris et contentez-vous de boire des verres au Verbois pour réinventer Casanova.

 

Le Verbois

38, rue du Vertbois - 75003 P&ris
01 42 71 66 95
 
 
* Chales Denner alias Simon Duroc dans L'Aventure c'est l'aventure

Posté par WINEinPARIS à 20:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Bravo !! Encore ....
    Prends ta plume et écris plus souvent :+)

    Posté par Nicolasdeparis, 27 février 2012 à 16:32

Poster un commentaire







RETROUVEZ LES VINS DE WINE IN PARIS
WINE in WEB
Catégories
Tags