WINE IN PARIS

Pour tous les amoureux du vin qui sont sans cesse à la recherche de bonnes adresses pour remplir leur verre et partager leur passion

25 avril 2011

Un lapin de Pâques ?

21h05… Il a du culot… 20 minutes de retard déjà. Se faire désirer, certes, mais là, c’est carrément un abandon total !

Seule au bar, je réfléchis à une stratégie pour ne pas avoir l’air d’une petite chose décrépie et délaissée quand… enfin plutôt si il daigne bien se montrer. Au programme, lever le menton, soutenir le regard et surtout garder sa veste pour donner l’impression qu’on vient tout juste d’arriver.

Inquiète, je vois l’étau qui se resserre et les gens postés au comptoir qui phagocytent peu à peu mon piètre espace vital. Heureusement, pendant que certains essayent de me déloger, le type derrière le bar, lui, essaye d’être sympathique.  Devant ma mine dépitée, il me suggère de me laisser tenter par un un petit Côtes de Gascogne* pour patienter. J’accepte sans hésiter car j’ai fort besoin d’un remontant, mais surtout, comment dire non au phénomène de mode du moment, à ces vins expressifs et bourrés d’arômes qui me ravissent à chaque fois.

Tout en servant mon verre, il me décroche un grand sourire avec une étincelle au fond des yeux qui semble vouloir dire « Ne t’en fais pas va… il finira bien par arriver ! ».

C’est quand même terrible, je me demande si vraiment, il faudra que je me souvienne du Barav comme « l’endroit sympa pour se faire poser un lapin », alors que je préfèrerais souligner le plaisir que l’on a à se balader dans ce quartier, mélange éclectique mi-popu, mi bobo, et l’ambiance animée et chaleureuse du bar qui m’apporte toutes les distractions dont j’ai besoin pendant ces longues minutes d’expectative mortifiante.

lapin_de_p_ques___vin

Je suis sur le point de me rendre, d’accepter mon triste sort quand le voilà qui pointe le bout de son nez. Je susurre intérieurement sur un ton aigri, légèrement ironique : « C’est pas trop tôt, j’ai failli attendre… ». Mais pas question de montrer une once d’amertume. Et lorsqu’il se confond en excuses et me demande si j’attends depuis longtemps, je réponds d’un air frais et dispo « Tu plaisantes, je viens tout juste d’arriver !  A peine le temps de commander un verre comme tu vois». Vous comprendrez donc ici toute la subtilité d’avoir gardé sa veste sur les épaules et laissé son verre aux trois quarts plein.

Rapidement, il me prend par la main pour m’emmener dans la cave adjacente où l’on peut choisir sa bouteille sur les conseils d’une sommelière pétillante. Un vin explosif certainement pour redonner un peu de chaleur à ce rendez-vous si frileusement commencé. Alors pour se réchauffer, direction le Sud. Notre guide nous regarde avec un œil espiègle et recommande un Pic Saint-Loup, une appellation très en vogue ces derniers temps. C’est sur le domaine de Mortiès qu’elle égraine son savoir avant de nous laisser le dernier mot : «En définitive, vous avez le choix entre ce vin qui est grandiose, et celui-ci qui est… simplement diose ! »

En tant qu’œnophiles nous jetons notre dévolue sur la cuvée de référence de la maison (le grandiose) baptisée Jamais content. (Non, non, je vous assure, je ne faisais pas la tête)

La conversation va bon train et nous commentons avec beaucoup de verve la gourmandise et la complexité de ce vin aux arômes de poivre et de tapenade, enrobés par des tanins puissants et fins à la fois.

La dernière goutte à peine versée, il me propose d’un air grave « Soyons sages, que dirais-tu de prendre la petite sœur… mais après, on arrête.»

Je reste scotchée et réalise que, tout compte fait, ce n’est pas moi la plus déraisonnable. Alors, rassérénée, et  même si j’ai bien failli attendre et manquer de peu le plus dodu des lapins de l’histoire pascale, je me dis que ce n’est pas désagréable de siroter une bonne dose de vin grandiose. 

Le Barav

6, rue Charles-François Dupuis - 75003 Paris

01 48 04 57 59

* Domaine de Monluc – IGP Côtes de Gascogne

 

Posté par WINEinPARIS à 22:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Pffffffff... j'adore ! Je suis méga fan. J'ose même me demander... mais c'est qui ce MEC ? (il devrait être pour moi) Santé !

    Posté par Vicky Wine, 25 avril 2011 à 22:51
  • Palo tu me régales à chaque fois !!

    Posté par Clem, 25 avril 2011 à 23:48

Poster un commentaire







RETROUVEZ LES VINS DE WINE IN PARIS
WINE in WEB
Catégories
Tags