WINE IN PARIS

Pour tous les amoureux du vin qui sont sans cesse à la recherche de bonnes adresses pour remplir leur verre et partager leur passion

14 avril 2011

Gris Guerrouane & Bleu Majorelle

Est-ce parce que la planète hurle à l’agonie, ou tout bêtement, d’un point de vue affreusement égocentré, que les petits tracas quotidiens nous minent, il me semble qu’il est grand temps de s’échapper.

Alors vite ! Un exutoire  Assez de ces rues encombrées et de ces gens fades à l’air renfrogné. Assez de ces factures Orange exorbitantes à payer ou de ce vernis vermillon trop vite écaillé. Oui ! Finis les petits soucis drôlement futiles parfois, mais pourtant si réalistes, je rêve d’un endroit où le soleil irradie, la végétation verdoie et le bleu majorelle.

Effectivement, c’est avant tout une histoire colorée, un itinéraire choisi sur les pas du peintre Jacques Majorelle, amoureux transi de Marrakech, qui sut percer et sublimer la sensible personnalité de cette ville, à laquelle il apporta, du bout de son pinceau, une touche d’un bleu outremer intense et pénétrant.

Les souks, les lumières, les jardins éblouissants, mais aussi les gens avec qui je partage cet instant de vie se révèlent être hauts en couleur. Ainsi, allongée et paisible à me dorer au soleil, j’écoute les histoires bariolées de Kürtj, le designer de talent, de Marguerite, l’experte de renom et de Garance, la masseuse aux doigts de fées. Un léger sourire en coin, je réalise alors qu’ici aussi, on arroserait bien cela d’un petit verre. On a beau me transposer de l’autre côté de la Méditerranée, il y a certaines (bonnes) habitudes que l’on ne délaisse pas.

VS_530089_2321_1276173105

Et si le bleu Majorelle devenait indissociable du gris Guerrouane ? Et si l’on contrastait les couleurs denses et profondes des djellabas avec une robe d’un rosé saumoné, les senteurs d’olivier et de jasmin avec un nez doux et fruité et les saveurs des mets safranés avec une bouche tendre aux notes légèrement acidulées. Comment ? Un rosé marocain ! Et bien oui, sachons recréer la symbiose qui existe entre les éléments du patrimoine d’un même pays. On aurait pu se laisser tenter par un Château Minuty, un rosé osé ou une simple cuvée, mais non, gardons un esprit marrakchi pour ne pas détonner avec l’ensemble du paysage, garder un équilibre, une harmonie.

Le soleil au zénith, j’hésite entre un vert d’eau ou un gris rosé. Adieu orange et vermillon, source de mes tourments, sortez de ma palette colorée à moins que vous ne vouliez vous mélanger… On pourrait peut être ainsi récréer des associations de couleurs très Saint Laurent et la boucle sera bouclée. Rappelons nous que Berger était amoureux fou des toiles de Majorelle, Yves Saint Laurent de Berger et moi des collections de Saint-Laurent (le rêve fait partie de la vie paraît-il !).

Finalement, voici un cercle vertueux chic et rechic auquel on peut apporter sa petite touche personnelle, son mélange contrasté à soi… Les maisons de mode n’ont qu’à bien se tenir, car rien n’est plus réussi qu’un assemblage gris Guerrouane et bleu Majorelle.

 

Trois pistes depuis Paris...

1. Partir à la recherche d'un "spot" marrakchi de choix

2. Investir dans une tenue Saint Laurent

3. S'offrir quelques bouteilles de Guerrouane et se concocter un bon Tajine

 

Posté par WINEinPARIS à 18:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Inspiration !

    L´inspiration est toujours au rdv même de l´autre côte de la Méditerranée ...Besos

    Posté par Horte-E, 15 avril 2011 à 17:59

Poster un commentaire







RETROUVEZ LES VINS DE WINE IN PARIS
WINE in WEB
Catégories
Tags