WINE IN PARIS

Pour tous les amoureux du vin qui sont sans cesse à la recherche de bonnes adresses pour remplir leur verre et partager leur passion

21 février 2010

J’ai un très grand sac à main, on pourrait y mettre trois bouteilles !

Mon sac à main est immense et j’y mets toujours une tonne de choses inutiles. Je pense ne pas me tromper en affirmant ne pas être la seule dans ce cas. En effet, les hommes écarquillent toujours les yeux lorsqu’ils aperçoivent avec stupeur le sac pendu à votre épaule et que ce dernier semble peser un demi quintal, a la taille de celui de Mary Poppins et ratatine tout le côté droit de votre corps.  Vous avez beau leur expliquer que la moindre petite babiole gisant au fond de votre besace vous est indispensable, cela restera toujours une énigme pour la gente masculine. 

Cependant, j’ai trouvé l’argument qui éclaire leurs lanternes. Je leur annonce désormais avec beaucoup de sérieux « Certes, mon sac est immense, mais on peut y mettre trois bouteilles. » Fini le cliché du sac rempli de bric et de broc, le mien apparaît maintenant comme la dernière des trouvailles : un gros fourre tout qui peut être utilisé comme cabas à vin… Et bien oui, même pour vous messieurs, cela a utilité certaine.

4922_1

Ce soir, je suis invitée chez des amis dans le marais pour un apéritif. Je dois arriver avec quelque chose à boire et, bien évidemment, j’ai laissé le temps passer et je n’ai encore rien acheté. J’attrape mon (gros) sac et je sors en trombe de l’appartement. Hors de question d’aller au Monoprix, je trouverai bien de quoi faire sur le chemin. Je descends au métro Hôtel de ville, j’esquisse un sourire en passant rue des Mauvais Garçons en jetant un œil pour voir s’il y en a pas un qui passerait par là (il faut savoir que les femmes sont souvent attirées par les bad boys) mais, bredouille, je continue mon chemin.  

Arrivée rue du Bourg Tibourg, je pousse la petite porte de la petite cave Nysa  , si petite que j’ai cru que mon sac n’y entrerait pas, et je suis très chaleureusement accueillie par Maryline. Sa cave, c’est un peu comme son bébé, elle la poulotte, la dorlote, et surtout elle la connaît par cœur. Elle m’a d’abord expliqué que la sélection fonctionnait au coup de cœur, donc ici, tout est à tester et à apprécier. On y trouve des vins de partout en France, les vins étrangers, cela viendra un peu plus tard car nous avons déjà de quoi faire avec notre terroir d’exception. Aussi bien pour les amateurs que pour les néophytes, elle sait s’adapter à ses clients. Elle aime à dire qu’elle se donne la peine de bien les connaitre afin que ses conseils soient avisés et personnalisés. Elle a une large offre de grands crus, notamment en Bourgogne avec de belles étiquettes signées Trapet, Juilllot, Boillot, Montille; mais aussi des petits vins inconnus à découvrir, et elle saura vous expliquer dans le détail pourquoi elle a craqué. Le chouchou est le Domaine Singla, un vin du Sud qui a la réputation de séduire ceux qui l’approchent et qui a un succès fou. Mais Maryline s ait aussi très bien vous renseigner sur les spiritueux et vous guidera parfaitement si vous cherchez un whisky 12 ans d’âge ou bien, Pandore, la bouteille d’absinthe à la mode pour les amateurs de sensations fortes. Pour finir, il paraît qu’aux beaux jours, elle organise, pour les plus mordus, des dégustations juste dehors devant sa porte. Nous irons sans doute y faire un tour quand les arbres bourgeonneront!

 

Pour ma part, je flashe sur un chardonnay du Sud, Domaine de Grezan, dont l’étiquette chiquissime paraît inspirée de celle de Dom Pérignon… Cela fera sûrement fureur ce soir et , de plus, elle m’assure qu’il est idéal pour un apéritif et très agréable à boire. La scène qui suit est tout à fait ridicule, et je suis certaine que, mesdames, vous avez déjà connue pareille situation. Arrivée devant la caisse, impossible de mettre la main sur ce satané portefeuille. J’entame alors un combat effréné contre mon sac. Je le plaque à terre, le tords dans tous les sens, j’engouffre mes mains san s pitié au plus profond de ses entrailles pour en sortir toutes sortes de gadgets, des vieux papiers, du maquillage, mon bouquin… Au bout de cinq grosses minutes, et sous le regard amusé du client qui venait de rentrer, je brandis fièrement mon butin. Cette fois-ci je m’incline, j’ai un très grand sac à main, on pourrait y mettre trois bouteilles, mais il n’est pas pratique pour un sou !

 nysa_logorete

    17, rue du Bourg Tibourg

    75004 Paris

    01 42 77 92 39


NB: Il existe deux autres adresses dans Paris, où les Marylines s'appellent respectivement Delphine et Audrey et sauront sans aucun doute vous faire aimer leur cave!

94, rue de Montorgueil - 75002 Paris - 01 40 26 17 80

25, rue de Levis - 75017 Paris - 01 47 66 79 34

Posté par WINEinPARIS à 15:35 - Caves - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    top

    il est top ton blog. vraiment chouette.

    bise

    Posté par sophie b, 22 février 2010 à 19:32
  • Quel talent !

    Quel talent de narratrice !... et comme je me suis retrouvée dans ta description, moi qui ai toujours un grand sac où je plonge en effet souvent une main inquiète de ne pas trouver ce qu'elle cherche... Y mettre 3 bouteilles, quelle bonne idée ! Merci pour l'adresse de Nysa, j'ai bien envie d'aller y dénicher quelques découvertes savoureuses...

    Posté par Corélie, 23 février 2010 à 17:04
  • Merci Corélie!
    J'espère que tu trouveras des merveilles chez Nysa!

    Posté par Paloma, 24 février 2010 à 14:01

Poster un commentaire







RETROUVEZ LES VINS DE WINE IN PARIS
WINE in WEB
Catégories
Tags