WINE IN PARIS

Pour tous les amoureux du vin qui sont sans cesse à la recherche de bonnes adresses pour remplir leur verre et partager leur passion

16 février 2010

Un lundi soir à la quête du Graal

Le lundi soir est souvent une soirée un peu plate, je vous l’accorde, et essayer de la rendre agréable est une tâche plutôt ardue. Les rues sont désertées, les bars font grise mine, vos amis rechignent à mettre le nez dehors… Un calvaire. Mais ne nous laissons pas abattre ! Cette fois-ci, c’est décidé, un petit coup de rimmel et je pars à la recherche du Saint Graal.

Dans ce genre d’entreprise, pas question de se lancer tout seul, le risque est trop important de tourner les talons au bout de la rue lorsque vous aurez réalisé que votre seul compagnon de route est un chien errant qui dégage une odeur douteuse, que tous les feux passent au rouge sous votre nez et que cette satanée réalité vous revient en tête : nous sommes lundi soir…

C’est là que je sors ma botte secrète, mon ex calibur à moi: ma sœur cadette. A défaut d’être accompagnée par le roi Arthur, il faut bien avouer que la compagnie de son double, mais en un peu plus petit, a une certaine valeur. Un petit tour avenue Montaigne, une pirouette devant le  Plaza Athénée et les trois Maseratis qui se pavanent à l’entrée (d’aucuns disent qu’il faut tenter sa chance !), et un clin d’œil à l’artiste en vogue qui sort du bar des Théâtres, nous franchissons la porte de l’Hotel de La Tremoille pour accéder au bar du restaurant Le Louis 2. Et là… mon lundi prend une toute autre consistance. Le décor est luxueux, les fauteuils moelleux, la musique lounge et la lumière tamisée. Tout va mieux. Mais ma quête ne s’arrête pas là. N’oubliant pas le but initial de ma visite, je me dirige la tête haute et l’air ténébreux pour demander sur un ton victorieux «  Nous aimerions deux coupes de champagne servi dans des timbales en argent de chez Puiforcat ! ». Tétanisé, le garçon me regarde comme si j’étais vraiment déguisée en Perceval et jette un regard désespéré vers sa supérieure. Celle-ci me décroche un grand sourire et m’assure que, fort heureusement pour nous, le Graal existe, mais qu’il n’avait juste pas été demandé depuis longtemps.

louis2_04bd

Assises dans un confortable canapé, nos deux coupes en argent massif remplies d’un délicieux champagne Laurent Perrier, nous écoutons attentivement les explications. Il paraît en effet que notre graal offre des sensations optimales pour la dégustation de ce doux breuvage. Sa forme arrondie et sa pointe vrillée du dessous entrainent toutes les petites bulles au centre pour révéler merveilleusement les arômes, et ce métal, conducteur de température, vous laisse une agréable sensation de fraicheur au bout des doigts. Et vous savez ce que l’on dit : " Mains froides, cœur chaud ". Le roi Arthur n’est sans doute pas loin ! Malheureusement pour nous, seul Laurent Ruquier se prélasse dans le siège d’en face et, nous avons eu beau redoubler d’efforts pour paraître gracieuses et manipuler avec brio notre butin afin d’attirer l’attention de ces messieurs, rien à faire. D’ici la prochaine fois, je me mets au russe et je tire sur mes jambes pour avoir la taille mann equin. Peut être alors, je serai au centre de la table ronde !

Le Louis 2

14 rue de la Trémoille - 75008 Paris

Métro Alma Marceau

01 56 52 14 00

Coupe de champagne Laurent Perrier 18€ - Timbale en argent Puiforcat sur demande

 

Posté par WINEinPARIS à 00:20 - Bars/ Restaurants - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Bravo !

    Quelle merveilleuse idée, ce blog dédié aux bonnes adresses parisiennes pour déguster du vin ! Je mets de ce pas un lien sur le mien pour y revenir souvent...
    A bientôt.

    Posté par Corélie, 17 février 2010 à 14:12
  • à défaut

    Salut ma belle,

    A défaut de trouver le Graal tu as trouvé ton prochain compagnon d'aventure! Lors de ta prochaine quête nous ouvrerons ensemble pour dégoter tout ce dont tu as besoin: une bonne bouteille, un preux chevalier ou un écuiller salace... Et si nous ne trouvons pas le graal je suis certain qu'on passera un sacré moment.

    En attendant je t'embrasse. Et toutes mes félicitations pour ce blog.

    Posté par roi arthur, 18 février 2010 à 14:38

Poster un commentaire







RETROUVEZ LES VINS DE WINE IN PARIS
WINE in WEB
Catégories
Tags